Pierre-Alexandre Delorme Clément Poutot

Clastres. Une Politique De L’anthropologie

22.00

PIERRE CLASTRES (1934-1977) rencontre dès ses premiers terrains au Paraguay, dans de petites communautés amérindiennes, une forme du vivre humain radicalement différente. Chaque aspect de la vie collective du groupe participe à maintenir à distance les risques de domination d’une partie du groupe sur les autres, à refuser la possibilité de l’unification socio-politique. Le chef n’y a pas de pouvoir de commandement, la guerre y est pratiquée avec ferveur. Clastres n’y perçoit non pas une absence de pouvoir mais bien au contraire un refus permanent de la potentialité d’un pouvoir coercitif : l’État s’y présente comme virtualité continuellement conjurée. Dans ces sociétés contre l’État, « le maître mot de l’amitié de tous avec tous [est] “Nous sommes tous pareils !” » (Clastres, 1977).

Il consacra ses études à la compréhension du mode de vie contre-étatique, à formuler anthropologiquement des fragments de réponses aux préoccupations de la philosophie politique. En documentant la manière dont ces communautés ont su « maintenir au cœur secret de la forêt leur furtive et timide existence de nomades » (Clastres 1974), Clastres n’invite pas à contrefaire le mode de vie primitif mais à développer une pratique de l’anthropologie comme politique, à décentrer la raison occidentale et découvrir une pensée nouvelle permettant de dessiner des possibilités de vie.

 

Exergue (colonne de droite)

Dans le sillage de ses intuitions, le présent ouvrage explore différents fragments de l’œuvre à partir de perspectives et d’horizons variés. Inaugurant un dialogue entre ethnologie, anthropologie, philosophie, sciences politiques, sémiologie, les contributions s’accordent sur l’apport majeur de Pierre Clastres à la compréhension de formations sociales contre-étatiques mais aussi à l’étude des configurations des rapports et technologies de pouvoir dans les sociétés capitalistes contemporaines. À la manière d’un hommage, les auteurs se proposent d’actualiser ses hypothèses, se livrent à des reprises conceptuelles dans une optique commune : approfondir les perspectives ouvertes par Clastres.

 

Avec les contributions de : Lucie Buffavand, Pierre-Alexandre Delorme, Christian Ferrié, Arthur Guichoux, Simon Levesque, Émir Mahieddin, Cédric Mong-Hy, Clément Poutot et Stéphane Vibert.

 

DELORME Pierre-Alexandre, est doctorant en sociologie à l’Université de Caen (France) où il prépare actuellement une thèse sur la gouvernementalité néolibérale et les dispositifs de normalisation des conduites transgressives. Ses travaux s’inscrivent en grande partie dans le champ de l’anthropologie du pouvoir et de la sociologie des normes.

 

POUTOT Clément, est docteur en sociologie à l’Université de Caen (France). Il est l’auteur d’une thèse sur le théâtre de l’opprimé. Ses recherches actuelles portent sur les évolutions de la représentation dans les organisations de travail.

En librairie en juillet 2020,

Informations complémentaires

ISBN

97823569877208

Pages

192

Format

16,5×23

UGS : 197499011d51 Thème : Collection :
118 rue des Gravières 33310 Lormont 05 56 20 19 21 contact@editionsbdl.com




    This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.