Alain Policar

L’universalisme en procès

16.00

Dans cet ouvrage, Alain Policar soumet l’exigence universaliste aux arguments de ceux qui la rejettent : un universalisme digne de ce nom doit se construire non sur le rejet polémique de l’argumentation adverse mais dans la patiente analyse des fondements de celle-ci. Il s’agit donc, dans un premier temps, de montrer que l’universalisme peut s’égarer dans une attitude de surplomb. Ce dévoiement est décrit et vigoureusement rejeté. Dans un deuxième temps, l’auteur analyse sa contestation contemporaine, telle qu’elle s’exprime dans le décolonialisme, courant théorique profondément divers et, le plus souvent, renvoyé à ses excès sans avoir pris le temps d’en comprendre la logique. Enfin, informé à la fois des vertus et des limites de la critique décoloniale, l’auteur s’efforce de défendre un universalisme renouvelé, c’est-à-dire, en se fondant sur l’unité de l’espèce humaine, un universalisme cosmopolitique, défini indissociablement comme une exigence morale et un horizon politique.

 

Alain Policar s’efforce de penser l’universalisme à la lumière de sa critique en l’entendant à la fois comme une exigence politique et une conception anthropologique qui le justifie.

 

Agrégé de sciences sociales, docteur en science politique (IEP de Paris), Alain Policar a accompli l’essentiel de sa carrière à la faculté de droit et des sciences économiques de Limoges. Il est actuellement chercheur associé au Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof).

 

Informations complémentaires

Format

13 x 20 cm

ISBN

9782356878281

Pages

160

Disponible sur commande

Thème : , Collection :