Boris Fraenkel

Profession : Révolutionnaire

18.00

«Anonyme jusqu’en 1995», Boris Fraenkel apparaît dans l’actualité lorsqu’il fut question du passé trotskiste de Lionel Jospin. Dans ce livre Fraenkel apporte la preuve de l’engagement trotskiste de l’ancien Premier ministre au cours des années 60.
«Qu’un jeune Juif de Dantzig, né peu après la Grande guerre, rejette la religion, devienne sioniste, puis marxiste a été un itinéraire assez partagé. Qu’il ait choisi de renoncer à toute activité lucrative pour se consacrer à la révolution et qu’il ait maintenu cette ligne de conduite toute sa vie en en payant le prix, l’est déjà moins. Je dois à Boris Fraenkel d’être entrée dans le monde d’avant la catastrophe, dans le Dantzig de l’entre-deux guerres, comme aucun livre n’aurait pu m’y faire entrer, même si, plus d’une fois, je lui reprochais de ne pas en dire assez. L’itinéraire personnel et la trajectoire politique de Boris Fraenkel s’inscrivent de façon presque exemplaire dans l’histoire du “court vingtième siècle” circonscrit par Hobsbawm.»
Sonia COMBE, historienne

L’auteur : «Né à Dantzig en 1921, Boris Fraenkel traverse en révolutionnaire ‘‘le siècle de la barbarie’’, en coulisses le plus souvent et parfois sur le devant de la scène comme, par exemple, le 22 mars 1967 à Nanterre où il anime, au sein de l’université, une conférence intitulée ‘‘Jeunesse et sexualité’’ qui annonce par son succès les événements de mai 68.»

Cliché : Dominique-Emmanuel Blanchard

«Intellectuel sans œuvre», Fraenkel a passé sa vie à lire, à traduire, à vulgariser les thèses d’auteurs tels que Reich, Marcuse, Lukàcs, Trotsky, bien sûr, dont il traduisit Nos Tâches politiques. Il rencontre le philosophe Herbert Marcuse avec lequel il entretint longtemps une conversation intellectuelle empreinte de respect réciproque.
Animateur de la revue Partisans éditée par François Maspero, il fonda l’OCI lors d’une énième scission trotskiste et en fut chassé dans le plus pur style «stalinien» par Pierre Boussel alias Lambert et ses affidés de l’époque. Boris Fraenkel croisa au cours des années 60 et 70 nombre de personnalités devenues publiques : des hommes politiques comme Alain Krivine, universitaires comme Brohm ou Vigarello, journalistes, etc. La plupart lui reste, aujourd’hui encore, intellectuellement fidèle.
L’itinéraire personnel et la trajectoire politique de Boris Fraenkel s’inscrivent de façon presque exemplaire dans l’histoire du 20e siècle. Il permet de comprendre ce siècle d’espoir qui tourna à la tragédie, sans sombrer dans les équations simplistes.

Informations complémentaires

ISBN

2-911803-90-6

Pages

200

Format

14×22

UGS : 3196812a6291 Thème : Collection :
118 rue des Gravières 33310 Lormont 05 56 20 19 21 contact@editionsbdl.com




    This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.