Jean-Marie Harribey

Les Feuilles Mortes Du Capitalisme

15.00

Chroniques de fin de cycle

Le capitalisme ne proposera plus jamais de projet émancipateur pour l’humanité. Il n’a plus de fleurs et ses feuilles sont mortes. Telle est la trame de ce livre qui raconte à sa manière la crise et ses soubresauts. Dans une nouvelle enquête policière « Le parfum de la banque en noir », faisant suite au « Mystère de la chambre forte », l’inspecteur H… met au jour les mécanismes financiers qui engloutissent des milliers de milliards de dollars ou d’euros et paralysent toute évolution positive de l’économie, pendant que les gouvernements, inertes ou inféodés à la finance, se décrédibilisent en s’acharnant à imposer l’austérité à leurs peuples.

On découvre alors avec ahurissement les frasques des banques privées, auxquelles le monopole de la création de monnaie a été confié, qui déversent le crédit pour servir la spéculation. Le capitalisme productiviste arrive dans une impasse : c’est la fin de partie pour les partisans de l’accumulation infinie du capital.

Mais que se dessine-t-il pour l’avenir ? Reconversion énergétique, élargissement d’une sphère non marchande soustraite à l’impératif de rentabilité, un droit du travail et un partage du travail pour restreindre les prérogatives de la propriété. Ce sont quelques pistes pour sortir de la dictature de la marchandise et concevoir autrement la richesse sociale.

La forme du livre alterne contes et exposés, et il fraye son chemin entre sérieux et dérision. En effet, le capitalisme, parvenu en fin de cycle, n’est-il pas affairiste et grippe-sou, avide et gaspilleur, surréaliste et terre-à-terre, scientiste et ridicule, violent et ubuesque, effrayant et pitoyable ? Pour le dépasser, il faudra un peu de raison, un brin de folie inventive, le tout embrasé par beaucoup de passion citoyenne pour la démocratie.

 

Jean-Marie Harribey est agrégé de sciences économiques et sociales et fut maître de conférences d’économie à l’Université Bordeaux IV. Il est chroniqueur pour Politis et ancien pressent d’Attac (2006/2009). Il a publié, entre autres, Raconte-moi la crise (Le Bord de L’eau, 2009) et La Richesse, la valeur et l’inestimable. Fondements d’une critique socio-écologique de l’économie capitaliste (Les Liens qui Libèrent, 2013).

 

Informations complémentaires

ISBN

978-2-35687-259-3

Pages

160

Format

12×20.5

UGS : 868f903ed534 Thème : Collection :
118 rue des Gravières 33310 Lormont 05 56 20 19 21 contact@editionsbdl.com




    This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.