Jules Leroux

Jules Leroux, D’une philosophie économique barbare

Présentation Ludovic Frobert et Michael Drolet

22.00

L’ouvrage présente de façon critique les deux principales entrées économiques que signe Jules Leroux (1805-1883) dans l’Encyclopédie nouvelle. Dans une période où Pierre Leroux écrivait, « le socialisme paraît, et l’aube du jour c’est 1830 » (Lettre au Docteur Deville), son cadet, Jules Leroux, typographe ayant, parmi les premiers, esquissé les principes d’une coopérative de production (Aux typographes, 1833) développe dans ces entrées économiques de l’Encyclopédie nouvelle les matériaux d’un anti-Traité répondant au classique Traité d’économie politique publié par Jean-Baptiste Say en 1803 et sans cesse réédité lors d’un premier XIXe siècle qui enregistra l’essor de l’école libérale française. Cette autre économie qui, chez Jules Leroux, suivait les directives d’une doctrine de l’égalité radicale, de la solidarité et de la perfectibilité, bouleversa les principes de la propriété, redéfinissant besoin, travail et richesse, et modifiant les règles de la production, de la distribution et de la répartition.

Artisan, se revendiquant d’une pensée de la communauté/communisme, Jules Leroux détonne dans le réseau des prestigieux collaborateurs de l’Encyclopédie. Son frère, Pierre Leroux, l’impose pourtant pour la rédaction de la presque totalité des entrées économiques du corpus. Sa production se compose d’un diptyque, deux très longues entrées, chacune de la taille d’un petit essai, « Smith Adam » et « économie politique ». Viennent entourer ce diptyque un ensemble d’entrées plus courtes, « Banque », « Bourse », « Capital », « Change », « Commerce », « Douane », « Emprunt », « Échange », « Épargne », « Sully », « Travail ».

En « ordre dispersé », Jules Leroux présente une économie politique différente, permettant de forger les bases matérielles, mais tout autant politiques, morales et religieuses, d’une république véritablement démocratique et sociale.

Ses textes, peut-être alors l’expression la plus aboutie d’une économie politique élargie, sont demeurés méconnus. Ils détonnent pourtant à la fois par leur degré d’élaboration pour l’époque, mais également pour les résonances actuelles de nombre de leurs thématiques.

 

Historien des idées politiques et économiques, Ludovic Frobert est directeur de recherche au CNRS (ENS-Lyon). Il est l’auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels, Galbraith, La maîtrise sociale de l’économie, Michalon, 2003, Elie Halévy, République et démocratie (1896-1914), Presses du Septentrion, 2003, L’Écho de la fabrique : Naissance de la presse ouvrière à Lyon, 1831-1834, ENS éditions, 2010, Vers l’égalité, ou au-delà ? Essai sur l’aube du socialisme, ENS éditions, 2021, et a co-dirigé des ouvrages sur Raspail (2017), Constantin Pecqueur (2017) ou les premiers socialistes (2015).

Michael Drolet Senior Research Fellow (Worcester College, Oxford), est un spécialiste de la pensée française du XIXe siècle et tout particulièrement de Tocqueville.

Informations complémentaires

Format

16,5×23

ISBN

9782356878250

Pages

248

Disponible sur commande