Jean-Loup Amselle

Islams Africains : La Préférence Soufie

14.00

La préférence accordée à l’islam soufi, islam supposé pacifique, dans sa variante africaine, c’est-à-dire « noire », n’est que le nouvel avatar du primitivisme à l’âge du djihadisme. Le primitivisme, qui a fait de l’Afrique le continent du fétichisme à l’époque de la traite des esclaves, l’a ensuite caractérisé sous la colonisation comme le havre de l’« islam noir » et actuellement comme celui de l’islam soufi… Islam noir, Islam soufi : islams pacifiques ?

Or, l’Afrique, au cours de son histoire, n’a cessé de résister à ce stéréotype à travers les nombreux djihads intervenus au XIXe siècle ou ceux qui se  déroulent actuellement. Tout en soutenant les formes locales de l’islam soufi, en tant que contre-feux à l’islam radical, les pouvoirs africains et les puissances étrangères qui interviennent sur le continent  entendent le renforcer en organisant une « déradicalisation » du personnel musulman ouest-africain dans d’autres pays, comme le Maroc, soumis également à la menace salafiste, wahhabite ou djihadiste. L’islam soufi apparaît ainsi, en définitive, comme la variante postcoloniale de l’« islam noir ».

 

 

Jean-Loup Amselle, anthropologue et Directeur d’études à l’EHESS est l’auteur d’un grand nombre d’ouvrages dont plusieurs consacrés à l’Afrique de l’ouest, Logiques métisses, Payot, 2010 (1990) et Branchements. Anthropologie de l’universalité des cultures, Flammarion, 2015 (2001).

 

En librairie le 14 mars 2017,

Informations complémentaires

ISBN

9782356875181

Pages

148

Format

13×20

UGS : b28f441fa34d Thème : Collection :
118 rue des Gravières 33310 Lormont 05 56 20 19 21 contact@editionsbdl.com




    This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.