Endelstein Lucine Roux Sébastien Favre Guillaume

Effets secondaires. Vivre au temps du covid-19

20.00

Depuis mars 2020 et le début de la crise sanitaire, nous avons été contraints à vivre autrement. Plutôt qu’une crise passagère, le moment que nous traversons semble s’apparenter à une période indéfinie et prolongée, où nous nous ajustons à un monde familier mais différent, régi par de nouvelles normes sanitaires dont les impacts sur la vie quotidienne sont considérables.
Effets secondaires est né de l’initiative d’un groupe de chercheur·e·s en sciences sociales, soucieux de documenter la singularité du moment. Les différentes enquêtes ont été conduites en Occitanie et croisent des disciplines diverses (sociologie, anthropologie, géographie, aménagement…), les différents chapitres informent des effets multiples du Covid sur les vies. Il présente une diversité des secteurs touchés par des diminutions ou arrêts d’activités : aéronautique, monde universitaire, tourisme, monde de l’art et de la culture, etc. Valorisant le recours aux portraits, ces chapitres donnent aussi à lire des existences souvent méconnues – que la crise a d’ailleurs encore davantage invisibilisées : migrants, bénéficiaires de l’aide alimentaire, travailleuses du sexe… Soucieux de diversifier les points de vue, les chapitres détaillent aussi des configurations moins fragiles (cadres supérieurs, festivaliers), rappelant que nul n’est égal face à l’exposition au virus et que la précarité demeure, plus que jamais, une question sociale.
En donnant des voix aux individus touchés par la crise, les différents chapitres se répondent – les récits et les biographies éclairant de facettes complémentaires le temps du Covid. Et Effets secondaires de montrer que le Covid n’est pas une parenthèse. L’épidémie fait aujourd’hui partie de nos vies.

L’originalité de l’ouvrage repose sur le caractère empirique des enquêtes (menées par entretiens, observations..), permettant de documenter et d’analyser en profondeur les effets de la crise sanitaire dans différents secteurs d’activités (aéronautique, monde universitaire, tourisme, culture, aide alimentaire, travail du sexe…) et d’illustrer la vie au temps du covid-19.

Lucine Endelstein est chargée de recherche au CNRS. Ses travaux portent sur les migrations et mobilités, les faits religieux et la ville. Après avoir travaillé sur les mondes juifs contemporains, elle a récemment co-dirigé Le petit commerce dans la ville-monde (L’Oeil d’Or, 2020).

Guillaume Favre est maître de conférences en sociologie. Ses recherches portent, d’une part, sur la transformation des sociabilités et des réseaux personnels à partir d’enquêtes internationales et, d’autre part, sur la mondialisation du marché des programmes de télévision.

Sébastien Roux est sociologue, chargé de recherche au CNRS. Après avoir enquêté sur le tourisme sexuel et les formes contemporaines d’intervention publique, il étudie désormais les évolutions de la famille. Il a récemment publié Familles : nouvelle génération (PUF, 2020) et Sang d’encre. Essai sur la fin de l’adoption internationale (Vendémiaire, 2021).

Informations complémentaires

Format

16,5 x 23

ISBN

9782356878366

Pages

192

Disponible sur commande

Thème : , Collection :