Bertrand Favreau

Dreyfus Réhabilité Cent Après

15.00

L’année 1906 a marqué le terme d’un long processus judiciaire dans lequel la Cour suprême a été un acteur de premier plan de l’Affaire Dreyfus. Le 12 juillet 1906, la Cour de Cassation, toutes Chambres réunies, se prononce : « Attendu, en dernière analyse, que de l’accusation portée contre Dreyfus, rien ne reste debout et que l’annulation du jugement du Conseil de Guerre ne laisse rien subsister qui puisse, à sa charge, être qualifié crime ou délit. Par ces motifs, Annule le jugement du Conseil de Guerre …. Dit que c’est par erreur et à tort que condamnation a été prononcée… » L’arrêt de la Cour de cassation fut affiché dans toutes les communes.
Alors qu’avec la grâce, le clan dreyfusard, en proie aux divisions, eût quelque peu volé en éclat, Ludovic Trarieux, qui fit voter, en 1895, la loi qui allait permettre – le savait-il ? – la révision du procès Dreyfus, fut fidèle jusqu’au bout et ne ménagea pas ses efforts pour œuvrer à une réhabilitation judiciaire totale.
Le 8 juillet 2006 un colloque a réuni à Aubeterre-sur-Dronne, en Charente, ville natale de Ludovic Trarieux, (le garde des Sceaux dreyfusard), des historiens, des avocats et des magistrats pour commémorer le centième anniversaire de la fin de la tragédie judiciaire que fut l’Affaire Dreyfus.
Leurs communications font état non seulement des recherches les plus récentes concernant l’étude de l’Affaire Dreyfus mais s’attachent à dégager des perspectives pour l’avenir, notamment sur la nécessité d’un combat permanent contre l’antisémitisme.

L’auteur : Sont réunies dans ce volume, les communications inédites de :
Roland KESSOUS, Avocat général près la Cour de Cassation,
Jacques BAUDET, ancien président de la Société Archéologique et Historique de la Charente,
Bertrand FAVREAU, ancien bâtonnier, président de l’Institut des Droits de l’Homme du barreau de Bordeaux, d
Emmanuel NAQUET, auteur de la première thèse d’Université sur l’histoire de la Ligue des Droits de l’Homme (Fayard, 2007),
Didier BOUTHORS, avocat au Conseil d’Etat et à la Cour de Cassation,
Hervé DUCHÊNE, professeur à l’université de Bourgogne, auteur de l’édition critique de l’Histoire de l’Affaire DREYFUS de Joseph REINACH (Robert Laffont, 2006),
Christian CHARRIERE-BOURNAZEL, Bâtonnier de l’Ordre des Avocats de Paris pour les années 2008-2009,
Dominique NOGUERES, vice-présidente de la Ligue française pour la défense des Droits de l’Homme et du citoyen.

Informations complémentaires

ISBN

978-2-915651-73-7

Pages

180

Format

14×21.5

UGS : 2618b3a74bea Thème :
118 rue des Gravières 33310 Lormont 05 56 20 19 21 contact@editionsbdl.com




    This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.