Documents

Pour Un Manifeste Du Convivialisme
Alain Caillé

Partout un autre monde cherche à s’inventer. À travers de multiples expériences, de multiples courants de pensée, sous de multiples appellations : autre économie, économie sociale et solidaire, postdéveloppentisme, sobriété volontaire, abondance frugale, décroissance, indicateurs de richesse alternatifs, commerce équitable, microcrédit, responsabilité sociale et environnementale, entreprise sociale, politique de l’association, démocratie radicale, écologie politique, altermondialisme, etc. Ou encore, tout récemment, sous la forme d’une revendication de la dignité, dans le monde arabe, au nom de l’indignation en Espagne ou au Portugal et ailleurs.
Le pari dont procède ce pré-manifeste est que le nom qui cerne au plus près la doctrine commune qui se cherche ainsi est celui de convivialisme. Un convivialisme qui ne prendra véritablement consistance que s’il s’assume comme une idéologie politique qui, à la fois synthétise et dépasse les quatre grandes idéologies de la modernité, le libéralisme, le socialisme, l’anarchisme et le communisme, trop tributaires de leur commun soubassement utilitariste et économiciste pour affronter le défi central du monde actuel qui est d’affronter sa finitude.
Pourquoi un « pré-manifeste » ? Pour préluder à un travail collectif permettant de rendre effectivement manifeste ce qui est commun à toutes ces tentatives d’invention d’un monde post-néolibéral, plutôt que ce qui les divise.

L'auteur :  Alain Caillé est professeur de sociologie à l’Université de Paris X. Auteur de nombreaux ouvrages traduits dans le monde entier, il a fondé le MAUSS (Mouvement Anti-utilitariste dans les sciences sociales) en 1981, et dirige la Revue du MAUSS.

format : 12x19
120 pages
ISBN : 978-2-35687-141-1
Prix de vente public : 12.00€

13.20 € TTC
(port et emballage compris)