La Bibliothèque du Mauss

L’ère Des Ténèbres
Michel Terestchenko

La « guerre sainte » et sans frontières que mènent les djihadistes contre « le monde des ténèbres » se déploie selon la logique manichéenne d'une lutte à mort où chaque camp prétend incarner le Bien et voit dans l'autre la figure du Mal. Comment en sortir ?

Du premier côté, on ne saurait comprendre l'extrême violence dont les mouvances de l'islamisme radical font preuve sans la rapporter aux doctrines dont elles s'inspirent et aux multiples causes sociales, politiques et économiques qui expliquent leur émergence dans le monde arabo-musulman contemporain. Mais, symétriquement, tout se passe comme si les démocraties avaient été prises au piège d'idéologies meurtrières qu'elles ont davantage contribué à nourrir qu'à combattre efficacement dans le respect de leurs propres principes. De l'usage de la torture à l'utilisation croissante de drones armés, la « guerre contre la terreur » a trop souvent été menée dans le mépris du droit, alimentant ainsi une spirale sans fin de haine et de ressentiment, tout en servant de prétexte à une remise en cause de nos libertés fondamentales.

Dans cet essai, stimulant et très documenté, Michel Terestchenko nous introduit au cœur de ces dynamiques de violence exponentielle, qui se développent jusque dans notre pays, et nous donne les moyens d'exercer notre responsabilité de citoyen afin qu'elles fassent enfin l'objet d'un débat public.

Michel Terestchenko est universitaire et philosophe. Ses derniers ouvrages, Un si fragile vernis d'humanité. Banalité du mal, banalité du bien (La Découverte/poche, Paris, 2007) et Du bon usage de la torture ou comment les démocraties justifient l'injustifiable (La Découverte, Paris, 2008), ont été traduits en plusieurs langues.

En librairie le 15 mai 2015,

***********************************************

The “holy war” without borders lead by Islamic jihadists against “Netherworld” follows the simplistic logic of a fight to the death in which every side pretends to be the embodiment of the Good and sees in the other the face of Evil. Is there a solution?

On the first hand, it is impossible to understand the extreme violence of the radical Islam movement without a closer look at its origins and at the many social, political and economical causes which explain their emergence in the contemporary Arabic-Muslim world. At the same time, everything goes as if the democracies were ambushed into the deadly traps of the ideology that, more than fight efficiently and in accordance to their principles, they have helped setting. From torture to an increasing use of armed drones, the “war on terror” has been too oftenly lead without regard to the law, and it has been constantly feeding feelings of hatred and resentment, while serving as an excuse for the questioning of our fundamental rights.

Michel Terestchenko is an academic and a philosopher. His last works, Un si fragile vernis d'humanité, Banalité du mal, banalité du bien (La Découverte/poche, Paris, 2007) and Du bon usage de la torture ou comment les démocraties justifient l'injustifiable (La Découverte, Paris, 2008), have been translated in several languages.

format : 14x21,5
210 pages
ISBN : 9782356873965
Prix de vente public : 17.00€

18.70 € TTC
(port et emballage compris)