Judaïsme

Le Juif Qui Savait Wilno - Jérusalem : La Figure Légendaire D’Abba Kovner (1918-1987)
Dina Porat

Une figure majeure du XXème siècle et de la résistance juive au nazisme

 

Première traduction française du Best-seller

primé par le National Jewish Book Award,  le Zandman Award et le Buchman Award.

 

Juif, combattant, poète, sioniste de gauche, Abba Kovner a 23 ans quand il se retrouve enfermé dans le ghetto de Wilno (Vilnius). Après avoir tenté d’y organiser l’insurrection, ce rebelle-né s’enfuit par les égouts avec ses camarades pour gagner les forêts, où il devient une légende par ses exploits au combat à la tête d’une unité d’un millier de garçons et filles à peine sortis de l’adolescence.

De fait, le ténébreux et prophétique commandant-poète s’impose, au regard de l’Histoire, comme le tout premier Juif d’Europe à avoir compris, dès 1941, la véritable étendue du plan d’extermination nazi. Ce visionnaire est aussi le premier avoir publiquement appelé les Juifs à prendre les armes, au mépris de l’avis général.

Dans le chaos de l’après-guerre, ce jeune leader charismatique venu du grand Est, devenu un héros aux yeux de tous, s’attarde en Europe pour œuvrer à l’émigration clandestine des survivants. Et, surtout, pour mettre au point une vengeance implacable : empoisonner les réserves d’eau potable de plusieurs villes allemandes et liquider les nazis incarcérés à Nuremberg … Après maintes péripéties, on le retrouve en Israël. En 1947, il contribue à fonder la fameuse Brigade Givati, au sein de laquelle il participe à la guerre d’Indépendance. Couronné par d’innombrables prix littéraires, comptant des disciples dans le monde entier, il devient l’âme de son kibboutz et une personnalité centrale du Parti des travailleurs (Mapam), tout en créant plusieurs musées.

Cette passionnante biographie, qui retrace pour la première fois la vie tumultueuse et hautement romantique d’Abba Kovner, repose sur de nombreuses sources inédites. À travers son parcours, l’auteur nous fait revivre l’incroyable épopée des jeunes partizaners de l’Est et leur volonté de se réapproprier la violence ; le sens revêtu à leurs yeux par la création de l’Etat d’Israël ; la formidable aventure de l’Alyah B et des kibboutzniks, en passant par le procès Eichmann (1961), dont Kovner fut un des grands témoins.

Le magnifique portrait d’un « homme debout ».

 

Dina Porat, née en Argentine, est une historienne israélienne de renommée internationale. Membre du Comité scientifique de Yad Vashem, longtemps professeur à l’université de Tel-Aviv, elle a par ailleurs enseigné dans de plusieurs universités américaines, dont Colombia et Harvard. Elle est l’auteur de nombreux ouvrages sur la Shoah et Israël.

Alexandra Laignel-Lavastine est traductrice, historienne de la Shoah, philosophe et essayiste.

 

Avec 2 cahiers-photos 

 

 

Ouvrage traduit avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah (FMS) 
 

Ouvrage publié avec le soutien du Centre national du livre (CNL)

en librairie en septembre 2017,

format : 15x23
364 pages
ISBN : 9782356875105
Prix de vente public : 24.00€

26.40 € TTC
(port et emballage compris)