Arts en paroles

Eric Rohmer Évidence Et Ambiguïté : Du Cinéma
Jean cléder (dir.)

Eric Rhomer a fortement contribué, à la fin des années quarante et au début des années cinquante, à la promotion du cinéma au rang des arts importants. Ce travail s’est effectué aux côtés des futurs cinéastes de la Nouvelle Vague que sont Jean-Luc Godard, Jacques Rivette, Claude Chabrol, et François Truffaut.
À l’époque de sa production critique, Éric Rohmer écrit au départ dans un style qu’on peut qualifier de très littéraire, plus rhétorique et moins joueur peut-être que celui de Jean-Luc Godard qui pratiquait aussi « le beau langage » des Cahiers du cinéma. Cette réflexion s’est instruite dans le sillage d’un grand critique et d’un grand théoricien du cinéma qui s’appelle André Bazin. On peut donc inscrire Éric Rohmer facilement dans ce mouvement historique.
Le livre inerroge le passé artistique de Rohmer et invite à le lire, à regarder son "cinéma littéraire" au présent.
Belle mise en page sur papier couché avec parcours photographique répondant au texte.
Photos inédites issues de la collection personnelle d'Eric Rohmer.
Un livre pour tous les amoureux de cinéma & de littérature....

L'auteur :

Éric Rohmer, né en 1920, est d’abord professeur de lettres et écrivain. Il publie un roman, Élisabeth, en 1946, republié cette année La Maison d'Elisabeth (Gallimard). À partir de 1948, il rédige des critiques pour le journal qu’il a fondé, La Gazette du cinéma, et pour les Cahiers du cinéma.
En 1959 il réalise son premier long-métrage, Le Signe du lion. En 1962, il crée avec Barbet Schroëder, la société Les Films du Losange, qui produira la majorité de ses films. La même année, il entame un cycle de six films baptisé Contes Moraux : il parcourt toute la gamme du sentiment amoureux, de l’austérité de La Boulangère de Monceau à la sensualité radieuse du Genou de Claire, de l’amertume de Ma nuit chez Maud au parfum de vaudeville de L’Amour l’après-midi.
Ce sont des intrigues sentimentales sur des thèmes chers au cinéaste (la tentation de l’infidélité, l’amour et le hasard, le destin) ainsi que le style qui fera sa marque, entre profondeur raffinement et légèreté. Les dialogues sont souvent sophistiqués et très littéraires. Sa direction d’acteur est assez épurée et sa mise en scène simple et efficace. Ma nuit chez Maud (1969), et Le Genou de Claire (1970, Prix Louis-Delluc) sont particulièrement remarqués. Pendant cette aventure qui dure dix ans (jusqu’en 1972), Rohmer réalise des émissions littéraires pour la télévision. La série s’intitule «En profil dans le texte», et l’on s’y intéresse à Hugo, Pascal ou La Bruyère. Rohmer est un exemple parfait du cinéma d’auteur à la française, en écrivant seul ses scénarios. Il choisit souvent de jeunes comédiens inconnus, mais fait aussi appel à des acteurs confirmés, comme Jean-Louis Trintignant (Ma nuit chez Maud, 1969) ou André Dussollier (Le Beau Mariage, 1982) Éric Rohmer a révélé Arielle Dombasle, Pascal Greggory et Fabrice Luchini, qui sont devenus de grands acteurs du cinéma français. Il est l'auteur de la série intitulée Les contes des quatre saisons, tournée dans les années 1990 : Conte de printemps (1990), Conte d’été (1996), Conte d’automne (1998) et Conte d’hiver (1992).
 
Jean Cléder, agrégé de lettres modernes, est Maître de conférences en littérature générale et comparée à l'Université de Rennes II, et spécialiste des relations entre littérature et cinéma. Il a publié des articles sur l'œuvres de Marguerite Duras, Jean-Luic Godard, Eric Rohmer, Raoul Ruiz, Wim Wenders. Il a coécrit Christophe. Résonances de l'inconnu (avril 2006).
 
Avec les contributions de : Alain Bergala (Université Paris III), Françoise Etchegaray (directrice de production), Amanda Langlet (actrice), Gilles Mouëllic (Université Rennes II).
format : 15x21
144 pages
ISBN : 9782915651478
Prix de vente public : 18.00€

19.80 € TTC
(port et emballage compris)